Newsletter






DOPFF AU MOULIN
Vins et Crémants d'Alsace
2 av Jacques Preiss
68340 RIQUEWIHR - France
Tél : 03 89 49 09 69
Fax : 03 89 47 83 61
Pionniers du Crémant d'Alsace depuis 1574

Les travaux de la vigne s'échelonnent tout au long de l'année au rythme des quatre saisons.



1) La Taille
Ce travail essentiel effectué durant la période de repos végétatif influence la production qualitative et quantitative de la vigne. En Alsace, on parle de taille GUYOT à un ou deux longs bois accrochés au cep, elle est réalisée de novembre à mars. La taille a pour but de sélectionner le bois, de conserver à la souche sa forme et sa jeunesse.

La méthode GUYOT

Méthode GUYOTLes sarments sont accolés aux fils de fer.
Lors de la taille d'hiver, on laisse subsister un sarment fructifère (celui qui vient immédiatement après le plus proche du tronc) que l'on taille entre six et quinze yeux, que l'on courbe et que l'on fixe au fil de fer inférieur. Il portera les grappes.
Le sarment fructifère le plus proche du tronc est taillé à deux yeux. Il portera les fruits l'année suivante.
Taille utilisé pour des rendements faibles à moyens selon la taille des coursons. De hauts rendements peuvent aussi être obtenus par la taille Guyot double laissant subsister deux sarments fructifères.Fermer

2) Liage d'hiver
Les piquets défectueux sont remplacés et les fils de fers retendus, il s'agit du système de palissage. Le rognage du cep et le pliage des sarments vers le bas donnent à la vigne sa touche finale. Cette opération doit être achevée avant la mi-avril.

3) L'entretien
L'épandage des engrais ainsi que le début des travaux d'entretien du sol, les labours et les désherbages clôturent la période des travaux hivernaux.



1) Les plantations
Le soleil du mois d'avril réchauffe le sol, le viticulteur prépare sa parcelle. Un sol de préférence bien défoncé puis ressuyé recevra les jeunes plantations. Cette phase de travail nécessite un énorme investissement en main d'œuvre et en matériel (piquets, fil de fer… ) Ces jeunes vignes produiront une récolte pleine au bout de quatre à cinq ans.

2) Les travaux en vert d'ébourgeonnage et épamprage
Les rameaux inutiles sont supprimés. Les gourmands situés sur la partie inférieure du pied de vigne, prélèvent inutilement des sucs ou de la sève aux dépends des vieux bois. Au mois de mai, l'accroissement des jeunes pousses nous prépare à l'étape prédominante à savoir la sortie des grappes. Le potentiel de la récolte à venir peut déjà être évalué.

3) Le palissage et le rognage.
Après la floraison de juin, les rangées de vignes doivent être nettes car les rameaux ne doivent pas former un toit au-dessus de la vigne faute de provoquer de l'ombre et une mauvaise aération. La période de rognage et de palissage doivent être soigneusement choisies sous peine de défavoriser la formation des jeunes feuilles et nuire à la richesse en sucre des raisins.

4) L'effeuillage
Vers la mi-septembre, certaines feuilles qui entourent les raisins peuvent être enlevées favorisant une meilleure ventilation ainsi qu'un ensoleillement direct des grappes. Les raisins peuvent se gorger de soleil et mûrir jusqu'aux vendanges. Le risque de pourriture est diminué.

5) Les traitements
Il serait préjudiciable de laisser la vigne sans protection durant sa phase végétative surtout entre le stade grappes visibles et la véraison (début de la maturité). L'attention du viticulteur sera plus particulière lors de la floraison (juin) ainsi qu'au stade de la fermeture de la grappe. Le viticulteur prépare son pulvérisateur pour lutter contre les maladies cryptogamiques : mildiou, o•dium, pourriture grise mais aussi contre les redoutables insectes : les vers de la grappe qui sont d'importants ravageurs Tout traitement est arrêté au moins huit semaines avant les vendanges.



Les vendanges
Une période de maturation de 40 à 50 jours précède la vendange. Les températures des mois de septembre et d'octobre jouent un rôle prépondérant. A la véraison, le grain devient élastique et se colore. Le taux de sucre augmente rapidement, le raisin perd de son acidité.
Le vigneron surveille attentivement le cycle de mûrissement. Depuis 1971, un comité régional d'experts fixe la date d'ouverture et le calendrier des vendanges par cépage. Cuves, hottes, seaux, sécateurs, tracteurs, remorques, pressoirs, tout a été révisé.

Les équipes de vendangeurs prennent le vignoble d'assaut. Pour le Crémant d'Alsace, les vendanges se déroulent généralement vers la mi-septembre, époque où les baies ont encore le degré d'acidité nécessaire pour élaborer le meilleur produit.

Les vendanges idéales, pour les AOC Alsace, débutent en octobre. Cependant un bel automne permettra peut-être la récolte de vendanges tardives ou des sélections de grains nobles en novembre ou décembre.
Animaweb : Création de sites internet et de votre communication graphique© 1998 - 2006 Dopff au Moulin